PCET (Plans climat-énergie territoriaux)

Sommaire

Le sigle PCET correspond à l'expression « Plan Climat Énergie Territorial ». Ce plan est réalisé au sein d'une collectivité territoriale. Un PCET a pour objectif d'orienter les choix de la collectivité en prenant en compte la problématique des changements climatiques et des enjeux de l'énergie. On vous dit tout.

PCET : qu'est-ce que c'est ?

Le PCET est un programme d'actions pour une collectivité territoriale : département, communauté de communes ou d'agglomération. Ce programme est réalisé à partir d'un état des lieux dans le domaine de l'énergie et des changements climatiques.

C'est donc :

  • une relecture « énergie-climat » de l’ensemble des domaines d’action d'une collectivité ;
  • un engagement chiffré de réduction des émissions de gaz à effet de serre et une stratégie d’adaptation aux effets des changements climatiques ;
  • un programme d’actions co-construit avec les acteurs locaux dans tous les domaines liés à l'énergie : habitat, urbanisme, transport, entreprises, agriculture, etc.

Que trouve-t-on dans un PCET ?

Un plan climat comporte 2 types d'actions :

  • Des actions visant à réduire les consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre : c'est ce qu'on appelle la politique d’atténuation.
  • Des actions visant à permettre aux habitants d'être moins vulnérables aux modifications du territoire causées par les changements climatiques : c'est ce qu'on appelle la politique d’adaptation.

Réduction des émissions de gaz à effet de serre : la politique d’atténuation

La loi n° 2019-1147 du 8 novembre 2019 relative à l'énergie et au climat, qui est venue actualiser les objectifs de la politique de l’énergie pour tenir compte du Plan climat adopté en 2017, de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) et de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), prévoit les objectifs suivants :

  • neutralité carbone à l’horizon 2050 ;
  • baisse de 40 % de la consommation d’énergies fossiles par rapport à 2012 d’ici à 2030 ;
  • réduction à 50 % de la part du nucléaire dans la production électrique (fermeture de 14 réacteurs) d'ici à 2035.

Pour ce faire, la collectivité programme dans son PCET des actions permettant :

  • la réduction des besoins et des consommations d’énergie ;
  • l’amélioration de l’efficacité énergétique, notamment via des technologies qui réduisent les consommations d’énergie à service rendu équivalent ;
  • le remplacement des énergies fossiles par des énergies renouvelables.

Résilience des territoires : la politique d’adaptation

Les changements climatiques sont en marche et ne pourront plus être intégralement évités (+ 1°C en France depuis le début du XXe siècle). En plus de les atténuer, il faut anticiper leurs impacts négatifs.

Ces impacts sont de 2 ordres :

  • des événements extrêmes, comme des canicules, des inondations ou des ouragans ;
  • des transformations progressives mais irréversibles (modification des écosystèmes, déplacement des zones de culture, dégradation des ressources en eau et de la biodiversité).

Pour ce faire, la collectivité programme dans son PCET des actions permettant de réduire la vulnérabilité des territoires et d'aider les populations les plus exposées à faire face aux catastrophes le moment venu.

PCET : une obligation légale

Disposer d'un plan climat énergie territorial est obligatoire pour toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants depuis 2013. Ce PCET doit être réalisé pour l'ensemble du patrimoine de la collectivité, ainsi que pour l'ensemble des services dont elle a la charge.

Le PCET doit être fait en cohérence avec les autres plans d'actions réalisés au niveau régional :

  • le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie (SRCAE) ;
  • le Schéma Régional des Énergies Renouvelables (SRER).

Pour en savoir plus :

  • Une maison à économie d'énergie est respectueuse de l'environnement : pour consommer moins d'énergie, elle fait appel aux énergies renouvelables.
  • La biomasse regroupe un ensemble de filières diversifiées qui jouissent d'un bilan environnemental très positif (à quelques exceptions près).
  • La production d'une énergie renouvelable et non polluante est possible grâce à une pico centrale hydroélectrique. Découvrez avec nous cette petite centrale qui fournit une énergie sur mesure.