Sommaire

Pensez aux travaux de rénovation pour économiser de l'énergie

Les travaux d'économie d'énergie ont pour but de réduire nos dépenses énergétiques et de protéger également notre environnement.

Travaux toiture panneaux solaires ciel bleu

Pourquoi effectuer des travaux d'économie d'énergie ?

Effectuer des travaux de rénovation dans son habitation consiste à lutter contre le gaspillage d'énergie.

Selon l'AIE (Agence Internationale de l'Énergie), l'immobilier a la possibilité de diminuer de 24 % son émission de CO2 avant 2050, rien qu'avec les énergies renouvelables, sachant que l'habitat ancien est le plus gros consommateur d'énergie. Les logements sont donc mal isolés et consomment de ce fait plus d'énergie.

Les travaux d'économie d'énergie à effectuer

Vous habitez un logement ancien, sa consommation en énergie et les émissions de gaz à effet de serre sont considérables, vous envisagez donc d'économiser en dépense énergétique et de protéger votre environnement.

Pour ce faire, des moyens accessibles sont à votre disposition pour effectuer une rénovation de qualité, sachant que le fait d'améliorer votre habitat vous permettra également de jouir d'un meilleur confort.

Les travaux de rénovation pour économiser de l'énergie sont : le chauffage, l'isolation, la qualité de l'air.

Le chauffage

Il est important de maîtriser la température ambiante de son habitation pour réaliser de réelles économies afin de réduire sa facture sachant que le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire sont les postes les plus importants en terme de consommation d'énergie. Il est donc conseillé d'opter pour un chauffage écologique.

Voir le projet Ooreka

L'isolation

Réhabiliter l'isolation par l'extérieur permet de diminuer les besoins en chauffage et aussi de climatisation.

Renforcer l'isolation de sa maison consiste également à faire d'importantes économies, car vous éviterez des déperditions de chaleur l'hiver, mais aussi d'avoir de la fraîcheur l'été.

De ce fait, vous pouvez opter pour des isolants naturels qui ont une conductibilité thermique comprise entre 0,040W/m²C et 0,06W/m²C, comme les isolants d'origine végétale, minérale ou les isolants recyclés.

Lire l'article Ooreka

La qualité de l'air

Améliorer la qualité de l'air grâce à un puits canadien qui peut être associé à des dispositifs performants de ventilation comme la VMC double flux ou la pompe à chaleur présente aussi de nombreux avantages.

Voir le projet Ooreka
Voir le projet Ooreka

Travaux économie énergie : les zones à traiter en priorité

Pour réduire au maximum votre facture d'énergie, les zones à traiter en priorité en matière d'isolation sont :

  • le toit : l'air chaud s'accumule en hauteur si ce dernier est mal isolé, il y a une déperdition de chaleur de 25 à 30 % ;
  • les murs mal isolés correspondent à une déperdition de 20 à 25 % ;
  • les ouvertures comme les fenêtres et les portes : environ 10 à 15 % de perte de chaleur d'un logement,
  • le plancher : 7 à 10 % de déperdition ;
  • les ponts thermiques, quant à eux, correspondent à une déperdition de 5 à 10 %.

Aides et crédit d'impôt pour ces travaux

Lors de travaux d'économie d'énergie, vous pouvez bénéficier, selon certaines conditions et certains critères, de :

  • différentes aides financières : Anah, collectivités territoriales, etc. ;
  • taux de TVA : 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique et les travaux induits qui leur sont indissociablement liés ;
  • crédit d'impôt : sur certains équipements ;
  • prêt sur le livret développement durable ;
  • autres : exonération de taxe foncière, bonus COS ;
  • éco-prêt à taux zéro et éco-prêt à taux zéro collectif.

Le Fonds de garantie pour la rénovation énergétique (FGRE) a pour but de faciliter la délivrance par les banques des éco-prêts aux ménages modestes qui entreprennent des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements existants. Inscrit dans la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 de transition énergétique pour la croissance verte, le FGRE permet aux organismes bancaires de bénéficier d’une garantie lors de l’octroi de des prêts. Ses modalités d'intervention et de gestion ont été détaillées par un décret du 16 août 2016 et il est pleinement actif depuis l’arrêté du 17 avril 2018 qui en organise le financement.

Aussi dans la rubrique :

Travaux et financement

Sommaire