Pourquoi plus je baisse mon chauffage (journée et nuit) plus je consomme ?

Question détaillée

Question posée le 08/12/2016 par moninana95

Bonjour,

Je suis en rez de chaussez d'un appartement très mal isolé et chauffé à l'électricité. Je sais que c'est la principale source du problème et vais y remédier. (progressivement car très très couteux).

Cependant j'ai procédé à plusieurs essais depuis deux mois, et plus je baisse la température durant mon absence, plus je consomme.

C'est du délire !

La pièce la plus mal isolée (sous une dalle de parking avec juste de l'air entre la dalle et le faux plafond)) est chauffée à 16 (radiateur) et il y fait 14 (toujours 2° de perte).

Je l'ai isolée du reste de l'appartement (porte fermée et calfeutrée par gros rideau) pour éviter les transferts.

En journée je baisse la graduation du chauffage du reste de l'appart (pas de thermostat pr obtenir 18°). Je me lève plus tot le matin pour faire mes lessives et mettre le chauffage de la salle de bain en heures creuses. Je ne chauffe un peu que quand je suis à mon domicile.

J'ai changé toute ma vie pour essayer de faire des économies, je me gèle depuis 2 mois (je suis frileuse) et rien n'y fait !!

Je consomme presque autant que l'année dernière où je chauffais tout l'appartement à 22°, pièce mal isolée comprise !

Je CRAQUE !

Je suis tout à fait consciente que mauvaise isolation + chauffage électrique = grosse consommation.

Par contre ce que je ne m'explique pas c'est que malgré la baisse des chauffages, je consomme chaque semaine un peu plus en Kwh (à température extérieure constante).

Mathématiquement ce n'est pas possible ???

Et que l'on ne me réponde pas que les radiateurs doivent carburer, car ils ne chauffent presque pas !

Totalement incompréhensible pour moi qui ne suis pas matheuse.

Pourriez vous m'expliquer ce que j'ai loupé ?

Tout ayant une explication, je me prend la tete depuis des semaines pour comprendre.

J'en suis presque arrivée à la conclusion qu'il était impossible d'économiser sur le chauffage.

Merci aux spécialistes (thermiciens, mathématiciens, magiciens ;-)) pour leur aide précieuse.

Signaler cette question

6 réponses d'expert

Réponse envoyée le 09/12/2016 par jean-claude LEBLANC

bonsoir , vous avez donnez la réponse , il est impossible de comprendre sans une étude sur place , excusez moi si vous êtes matheuse , mais moi je suis terre à terre et vous avez certainement un très gros problème d'isolation , de plus , vous ne donnez aucun indices pour vous aider
cordialement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 09/12/2016 par Anonyme

De quels "indices" avez vous besoin ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/12/2016 par [email protected]

Bonsoir,

C'est mathématique, en gros mal isolé veut dire une dépense de 100Watt/m2 de surface donc un mur de 20m2 c'est 2000W de chauffage.
Vous faites la somme de toutes vos surfaces et multipliez par 100, c'est votre besoin d'apport calorifique.

Vous multipliez par le prix du kW et vous obtenez votre facture de chauffage.

Plus il fait froid dehors plus l'apport d'énergie doit être grand( -20° extérieur et 20° intérieur.
C'est pour cela qu'on dit en général qu'un degré de baisse sur le thermostat abaisse la facture de 7%.

Comme ça j'ai envie de dire, arrêtez de chauffez la pièce isolée des autres(mettez hors gel 8°) et mettez tout vos thermostat sur 15° et portez deux pulls.

Ne chauffez pas la salle de bain avant la douche, c'est une perte inutile, laissez à 15°, l'eau chaude fera le reste et ne traînez pas dedans.


Si vous ne voyez pas de baisse sur la facture, c'est que l'électricité a vraiment beaucoup augmentée en deux mois ;).

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 09/12/2016 par Bâtir Moins Cher

Bonjour,

Peut être, votre chauffage chauffe plus cette année car il fait plus froid que l'an dernier ? Du coup au lieu de devoir rattraper 5° il doit en rattraper 10° par exemple...

Cordialement

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

5 commentaires

Commentaire posté le 09/12/2016 par Anonyme

merci pour votre réponse.

Et bien le plus surprenant c'est que justement ils ne rattrapent rien, car là où j'avais 21° l'année dernière je n'ai plus que 17.5, ce qui est logique car je les met moins fort. Mais ce qui est incompréhensible, c'est que la conso en Kwh ne baisse pas.
Ce n'est pas logique. Je leur demande de chauffer moins, ils devraient donc moins consommer non ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/12/2016 par pierre Aglt (64)

Les thermostats sur les radiateurs ne sont pas fait pour chauffer plus ou moins Ils n'agissent pas sur la puissance des radiateurs et beaucoup de personnes font cette erreur .Ils sont fait pour régler la température voulue dans une pièce
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/12/2016 par Anonyme

merci je ne savais pas
mais comment savoir quand ce n'est pas une T° mais une graduation de 0 à 12 par exemple ?
C'est étrange...
On vise au pif ;-)

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/12/2016 par CLIMATNAT

Bonjour, oui c'est ça, on vise au pif jusqu'à trouver le bon réglage.
Et je rejoins tout à fait l'analyse de pierre aglt sur le fonctionnement des thermostats.
Un jour vous les mettrez à 5 et ce sera suffisant ; une autre fois il faudra que vous les augmentiez parce qu'il fait plus froid ou plus humide.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/12/2016 par Anonyme

merci beaucoup, je comprends mieux pourquoi je ne comprends rien !!!
;-)

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 09/12/2016 par yves bouxirot

Bonjour,
effectivement, il faut plus d'élément pour avancer une explication qui tienne la route. Un très grand réduit de température (différence entre la température de jour et de nuit) n'est pas utile et peut-être contre-productif car il faudra réchauffer toute la pièce, meubles compris. On considère que 3°C max 4°C est un optimum, dépendant bien sûr de votre isolation et de l'inertie de votre moyen de chauffage.
Salutations,
www.actergie.fr

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 09/12/2016 par Anonyme

Merci pour votre réponse.
Il ne s'agit pas, en fait, d'un réduit de température, dans la mesure où je ne la remonte que très peu (1° de plus en ma présence).
d'où mon incompréhension.
De mon point de vue, rien que le fait de globalement moins chauffer (baisse la température des radiateurs, donc) devrait me permettre de moins consommer. Or chaque semaine ma conso augmente...
Je ne trouve pas ça logique...

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/12/2016 par yves bouxirot

effectivement... après il faut également prendre en compte la température extérieure, plutôt froide en ce moment. Ensuite, les appartements adjacents au vôtre sont-ils toujours occupés ? chauffés à la même température que l'année dernière ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/12/2016 par Anonyme

je suis tout à fait dans les memes conditions que l'année dernière coté voisinage.
Effectivement, seule la température extérieure a baissé...

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 10/12/2016 par alain37

Bonjour
Avec très peu élément il sera assez dur de vous répondre au plus juste mais je vous conseille de ne pas trop baisser votre température vue que votre appartement est mal isolé et donc la température que vous avez accumulée c'échape .
Une bonne fois mettez entre 19 ou 20 mais et laisser votre thermostat réguler la température.
Voyer avec le syndicat pour essayer de faire isoler le plafond des garages
Cordialement

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 11/12/2016 par Willy FURTER

Première vérification à faire, éteindre tous vos appareils électriques sans couper l'alimentation. Si le compteur continue de tourner, c'est qu'un voisin se chauffe à l'oeil.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 12/12/2016 par Anonyme

Merci je vais essayer
Mais que voulez vous dire par "sans couper l'alimentation " ?
Moi j'avais fait le test en disjonctant les fusibles.
Ce n'est pas comme ça qu'il faut faire ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 12/12/2016 par Willy FURTER

Bonjour
Je veux dire qu'il ne faut pas couper le disjoncteur général.
Vous agissez bien en disjonctant les fusibles, l'un après l'autre,progressivement,afin de pouvoir constater l'effet sur le défilement du compteur.
En ce qui concerne la façon de chauffer un habitat, j'ai breveté un autre principe.
Tous les thermiciens reconnaissent qu’on a le même ressenti dans une pièce à 18°C avec des murs chauds, qu’à 23°C avec des murs froids.
Si en été, il est facile d’avoir des murs chauds, en période froide, il faut donc surchauffer l’atmosphère des pièces, afin d’y vivre agréablement.
Dans un salon/salle à manger de 40 m2, c’est donc 100 m3 d’air à chauffer, perturbés par la VMC et les ouvertures de portes et fenêtres, alors que 3 m3 d’air immobile suffisent pour chauffer les murs.
En été, en utilisant un climatiseur, on envoie de l’air froid, mauvais pour la santé, alors qu’en rafraichissant 2 m3, on assure la même fonction, sans perturber l’atmosphère de l’habitat.
J’ai breveté une maison chauffée par les murs et ce concept peut s’appliquer à tous les types d’habitations, quel que soit leur mode constructif.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 12/12/2016 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour, il faut trouver le juste équilibre entre le maintient en t° et la consommation pour la remonter en t°.
Bon courage.
Frédéric .

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !