8 solutions pour un système d'émission plus performant

Économisez jusqu’à plus de 20 % sur votre facture de chauffage, l’un des postes les plus importants des dépenses énergétiques domestiques, en choisissant des émetteurs de chaleur plus performants. Ensuite, grâce à un programmateur ou un thermostat d'ambiance, vous pourrez maîtriser la régulation du chauffage, pièce par pièce.

Avec des robinets thermostatiques, des récupérateurs de chaleur et une installation correctement entretenue, vous ne laisserez enfin plus aucune place à l'inconfort ! Voici 8 solutions pour une baisse de consommation significative

Élever le confort thermique avec des radiateurs électriques

Les principales améliorations en ce qui concerne les émetteurs électriques s’observent dans le domaine de la régulation électronique.

Le confort thermique élevé tout en évitant le gaspillage d'énergie, c'est possible avec ces fonctions intelligentes :

  • une programmation embarquée ; 
  • des températures préenregistrées (19 °C en mode confort, 15,5 °C en mode éco) ;
  • un système de détection de présence d’ouverture de fenêtres.

Certains appareils disposent d’indicateurs de consommation :

  • Si le voyant est vert, c’est que le chauffage reste raisonnable. 
  • Si le voyant est rouge, c’est que le niveau de chauffage est bien trop élevé.
Lire l'article Ooreka

Bien dimensionner ses radiateurs à eau chaude

Le radiateur de chauffage central est constitué d’un matériau à forte conductivité thermique, qui garantit une forte inertie. L’objectif est d’accumuler un maximum de chaleur et de la restituer lentement.

  •  Les radiateurs en fonte sont lourds et assez chers mais ils promettent une qualité de chauffe et une grande longévité.
  • Les radiateurs en fonte d’aluminium sont à réserver aux logements correctement isolés. Ils sont incompatibles avec d’autres types de radiateurs et conviennent donc davantage aux installations neuves.
  • Les radiateurs en acier sont constitués de panneaux creux dans lesquels l’eau circule. Seul inconvénient, ils se refroidissent très vite.

Il n’est pas utile de surdimensionner le chauffage restitué par les radiateurs. Le calcul de la puissance, devant compenser les déperditions calorifiques du logement, prend en compte plusieurs critères :

  • la surface de chauffe de chaque émetteur, la puissance calorifique des appareils étant toujours indiquée par le fabricant ;
  • la température ;
  • le débit de l’eau qui traverse le radiateur.
Lire l'article Ooreka

Inverstir dans un plancher chauffant

Le plancher chauffant à eau est considéré à l’heure actuelle comme l’émetteur le plus confortable. Il fonctionne désormais en très basse température. Sous les pieds, pas plus de 28 °C !

Économique, le plancher chauffant peut être alimenté par différentes sources d’énergie :

  • pompe à chaleur (PAC) ;
  • chaudière ;
  • panneaux solaires thermiques.

Certains planchers proposent une version réversible. Les tubes véhiculent alors une eau fraîche, en été, pour abaisser de quelques degrés la température ambiante. Les planchers chauffants et rafraîchissants présentent de nombreux avantages unanimement reconnus :

  • température ambiante uniforme et très confortable ;
  • ambiance douce et feutrée ;
  • gain de place ;
  • faible consommation d’énergie…
Lire l'article Ooreka

Optimiser votre cheminée à foyer ouvert avec un récupérateur de chaleur à air

Le spectacle du feu dans une cheminée à foyer ouvert est magique mais côté chauffage, le rendement est faible : moins de 10 %. La cheminée ne restitue au mieux que 15 à 20 % des calories produites, la majeure partie s’échappant par le conduit de fumée. L'intérêt d'un récupérateur de chaleur permet d'augmenter son rendement énergétique.

Le principe est simple :

  • Récupérer la chaleur produite par la cheminée.
  • Faire circuler l'air à réchauffer contre le métal de l'appareil.

On distingue trois types de récupérateur de chaleur :

  • le chenet soufflant ;
  • l'échangeur à air ;
  • l'échangeur à combustion inversée.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

 

Choisir un insert à haut rendement

Le rendement est la quantité de chaleur rendue dans la pièce par rapport à la quantité totale que pourrait fournir le bois. L’insert est une autre solution :

  • pour augmenter le rendement d’une cheminée ;
  • permettre de diminuer sa consommation de bois.

À l’intérieur de l’insert, l'air :

  • circule ;
  • se réchauffe ;
  • est renvoyé par des sorties d’air dans la pièce.

Il est également possible d’installer des gaines souples dans le plafond et un ventilateur pour répartir la chaleur dans les pièces éloignées de la cheminée.

Un insert performant offre plusieurs avantages :

  • une puissance calorifique impressionnante ;
  • une diminution de la consommation du combustible ;
  • le respect de l'environnement.
Lire l'article Ooreka

Réguler et programmer : économie d’énergie

Pour éviter un phénomène de surconsommation énergétique, il faut avant tout que la maison soit bien :

  • isolée ;
  • ventilée.

Vous pouvez faire des économies d'énergie en optimisant votre confort. Il existe plusieurs solutions pour augmenter la performance de votre chauffage. Des appareils pilotent votre système de chauffage pour votre bien-être et celui de la planète.

  • Le thermostat d’ambiance maintient une température ambiante dans une pièce, selon vos besoins et vos envies. Installez-le à l’écart de toute source de chaleur. Vous pouvez également ajouter une sonde extérieure qui accentue son efficacité.
  • Le programmateur vient en complément de la régulation. Il permet de prévoir plusieurs scénarios, selon les pièces et selon les différents moments de la journée.
  • Le gestionnaire d’énergie sert à gérer le chauffage d’une manière automatique, en contrôlant plusieurs zones même si celles-ci sont équipées différemment : plancher chauffant au rez-de-chaussée et radiateurs dans les étages (le contrôle s’effectue à partir d’une platine située dans la maison ou à distance depuis un smartphone ou une tablette).
Lire l'article Ooreka

Opter pour des robinets thermostatiques

Le simple remplacement d’une ancienne tête de radiateur manuelle par un robinet thermostatique (appelé aussi « vanne thermostatique ») vous permet d’économiser jusqu’à 28 % d’énergie. Cet accessoire complète le système de régulation en modulant le débit de l’eau traversant l’émetteur (il agit au niveau du radiateur, pas sur la chaudière).

  • choisir la température de chaque pièce ;
  • faire des économies d'énergie ;

Il existe deux sortes de robinet thermostatique :

  • standard : muni d'une manette à cinq positions, correspondant chacune à une température ;
  • électronique : disposant de têtes programmables, permettant de moduler la température selon certaines heures de la journée ou de la nuit et au demi-degré près.
Lire l'article Ooreka

Vider l'air des circuits : puissance thermique en plus !

Votre radiateur gargouille ou chauffe peu, le dessus est froid et le bas est chaud, il est sans doute temps de le purger. Une perte de puissance thermique d’un radiateur, notamment à eau, peut être due à la présence d’air dans le circuit de chauffage.

La purge d'un radiateur est une opération indispensable, à la portée de tous. Vous pourrez très facilement le réaliser vous-même en seulement quelques étapes :

  • mettre à l'arrêt le chauffage central ;
  • repérer la vis de purge ;
  • placer un récipient sous la purge afin de récupérer l'eau évacuée ;
  • ouvrir la purge, soit à la main, soit à l'aide d'une petite clé si l'installation est récente ;
  • desserrer la purge ;
  • laisser l'air s'évacuer jusqu'à ce que l'eau s'écoule de la purge ;
  • revisser soigneusement la vis de purge ;
  • remplir le circuit pour retrouver une pression normale ;
  • remettre en route le système de chauffage.

Ooreka vous en dit plus

Pour faire le tour de la question, vous pouvez consulter nos guides pratiques !

Lisez nos contenus sur le même sujet, et optimisez votre système d'émission !

Aussi dans la rubrique :

Chauffage

Sommaire